ARTEO architectures
22 avenue Jean Aicard
75011 Paris

arteo@arteo.fr

Tel 01 40 21 04 52

  • White LinkedIn Icon
  • White Instagram Icon

webdesing/webmaster @foucauld Combeléran

IMA

RETOUR

Institut des Métiers de l’Artisanat 
Centres de Formation d'Apprentis (CFA) 
Villiers-le-Bel 95

Maître d’ouvrage :

Chambre des métiers et de l’artisanat du Val d’Oise
SHON : 7800 m2
Coût : 11 M€ HT
Réalisation : 2004 - 2ème tranche 2008 - 2015
Lauréat du Palmarès Technal
Mission complète type MOP
Missions complémentaires : signalétique, équipements mobiliers, OPC, SYN, SSI.
Démarche HQE sans certification

Programme:
- Capacité d’accueil de 1200 apprentis
- Atelier de pâtisserie
- Ateliers de boulangerie
- Atelier de réparation automobile
- Cafétéria et réfectoire
- Salles de classes
- Amphithéâtre

L’IMA est un centre de formation en alternance destiné des apprentis des secteurs de la réparation automobile (carrosserie et mécanique) et des métiers de bouche (pâtisserie, boulangerie, restauration).


Le bâtiment est un parallélépipède compact, adossé aux limites du terrain. L’architecture privilégie l’animation et la vie intérieure du bâtiment, dans une volonté ludique décalée de la sévérité habituelle des bâtiments d’enseignement.

L’idée directrice est celle d’«une ville sous un toit». La toiture plate et continue, sans superstructures techniques apparentes, abrite la «ville des métiers». 

Chaque bâtiment, organisé en pôle fonctionnel, répond à un ensemble cohérent du programme : pôle restauration, pôle alimentation et salles banalisées à l’étage, pôle automobile, pôle de l’administration et la vie scolaire, amphithéâtre. 

Les contraintes techniques spécifiques et les nuisances propres à chaque partie sont ainsi mieux maîtrisées. La disposition de ces bâtiments sous la toiture crée des perspectives en fuseaux, accentuées à la manière du théâtre de Palladio. Rues intérieures, larges ouvertures en toiture et patios plantés apportent l’éclairage et les transparences au cœur d’un projet compact.

Les façades intérieures des bâtiments reçoivent un traitement graphique particulier sous la forme d’une fresque colorée reprenant sous forme d’icônes les objets familiers des métiers enseignés.
Les façades extérieures, assises sur un socle de béton froissé noir, contrastent avec cette polychromie par leur neutralité : camaïeu de blancs, noirs et gris, elles offrent un caractère plus protecteur.
La façade Sud sur la rue principale signale le bâtiment : organisée en strates sur différents nus, de larges éventails perforés en tôle d’aluminium protègent à l'étage les classes de l’ensoleillement.