ARTEO architectures
22 avenue Jean Aicard
75011 Paris

arteo@arteo.fr

Tel 01 40 21 04 52

  • White LinkedIn Icon
  • White Instagram Icon

webdesing/webmaster @foucauld Combeléran

1/5

RATP ITALIE

Paris 13eme

Maître d’ouvrage : RATP
surface: 30 0000 m2
coût :50 M€ HT
Livraison: concours non réalisé
Associé à Eva Samuel 

PROGRAMME: 

Réhabilitation du bâtiment Hovelacque : réorganisation des locaux d’activité RATP en partie basse, complétées par un programme d’environ 50 logements sociaux en superposition.

 

Esquisse des potentiels d’évolution du site dans son ensemble, au service d’une mixité fonctionnelle regroupant programmes industriels, logements, infrastructures.

RETOUR

Restructuration des ateliers RATP
du site Italie et création de logements

LE SITE:

En contrebas de la place d’Italie, le site des ateliers de maintenance de la ligne 6 du métro est une enclave à 5 mètres en contrebas de l’avenue de la Sœur Rosalie dominée au Nord, le long de la rue Croulebarbe, par le premier gratte-ciel de Paris conçu par l’architecte édouard Albert entre 1956 et 1961.

 

La parcelle accueille au centre deux halles mitoyennes de 4400 m2, desservies par 11 voies ferrées, deux bâtiments industriels juxtaposés, affectés à l’entretien du matériel roulant, alignés sur la rue des Reculettes et un immeuble d’activité le long de la rue Abel Hovelacque.

 

L’ambition de modernisation de ce site, engage à terme l’adaptation de l’un des halls de l’atelier de maintenance de la ligne 6, et la réorganisation globale des activités. Dans ce contexte, le concours d’architecte à 2 volets propose d’une part la reconversion du bâtiment tertiaire Hovelacque et de l’autre la définition sous forme d’esquisse des potentiels d’évolution du site dans son ensemble.

 

La cohabitation étroite des différents programmes et temps du projet invite les concepteurs à interroger précisément l’interface entre les différentes fonctions urbaines, chacune ayant ses contraintes d’accès, ses temporalités et son fonctionnement propre. Première étape, la métamorphose du bâtiment de bureau en logements exprime la volonté d’ouverture du site à la mixité fonctionnelle.